Actualités

L'économie bleue, un secteur en croissance en Europe

01/07/2020


                                                             

En 2018, l’économie bleue a généré un chiffre d’affaires de 750 milliards d’euros. Le secteur se tourne de plus en plus vers des pratiques plus respectueuses de l'environnement et en constante recherche d'innovation. C’est ce qu’indique le dernier rapport sur l’économie bleue publié par la Commission européenne le 12 juin dernier.

Ce sont notamment les domaines du tourisme côtier et de l’énergie éolienne en mer qui se sont le plus développés et qui ont été source d’emplois et porteurs d'innovations.

L’économie bleue compte en effet un nombre croissant de secteurs émergents et innovants, tout particulièrement les énergies marines renouvelables, qui pourraient constituer 35% de l'électricité européenne d'ici 2050. Les secteurs plus traditionnels, comme la construction et la réparation de bâteaux, les activités portuaires ou les équipements marins, sont tout aussi dynamiques et recherchent des solutions nouvelles pour rester compétitifs et novateurs.

D’autre part, et bien que la pandémie du coronavirus ait fortement touché des secteurs comme le tourisme côtier et marin, ou encore la pêche, l’économie bleue dans son ensemble peut contribuer à la reprise verte de l’économie, souligne la Commission européenne dans son rapport. « Les énergies renouvelables maritimes, les produits de la mer, le tourisme côtier et maritime durable, la bioéconomie bleue et de nombreuses autres activités constituant l'économie bleue nous aideront à sortir de cette crise plus forts, plus sains, plus résilients et plus durables», souligne Virginijus Sinkevičius, Commissaire aux océans et aux pêches.

En plus d’être un secteur innovant et de plus en plus tourné vers l’écologie,  l’économie bleue pourrait donc également contribuer à la reprise économique post-pandémie.  

Le rapport complet est disponible ici