Témoignages d’entreprises

L'innovation biomédicale de CREASPINE accompagnée par l'Europe


CREASPINE participe au projet européen RECATABI - 'Regeneration of cardiac tissue assisted by bioactive implants'

CREASPINECréée en 2005 et implantée au sein de la Plateforme Technologique d'Innovation Biomédicale de l'Hôpital Xavier Arnozan à Pessac, CREASPINE est une société à capitaux privés dédiée à la recherche et développement dans le domaine du rachis. Cette PME de 8 personnes s'appuie sur une équipe expérimentée (30 années d'expérience dans le domaine du rachis) étroitement connectée aux chirurgiens et aux grands industriels.

Pour développer son business-model, l’entreprise a développé une compétence de gestion de projet. CREASPINE :

  • analyse les besoins et tendances du marché
  • développe, en partenariat avec des chirurgiens-orthopédistes et neurochirurgiens, des dispositifs implantables innovants pour la chirurgie de la colonne vertébrale ainsi que l'instrumentation associée
  • se positionne comme un partenaire de l'industrie orthopédique en proposant des licences-produits innovants « clé en main » prêtes à être commercialisées (marquage CE, enregistrement Food and Drug Administration)

CREASPINE a commencé à développer son activité avec le produit appelé « SUPSTANCE », qui est un implant de remplacement de colonne vertébrale.
Convaincue par le développement à venir de la biochirurgie, CREASPINE participe depuis 5 ans aux travaux du réseau européen REGENERATE sur le génie tissulaire et les biomatériaux (REGENERAtive Medicine and Tissue Engineering, www.regenerate-world.org).

Grâce à son implication dans ce réseau, et à la demande de la Commission européenne, CREASPINE a été sollicitée en 2009 pour intégrer le projet européen RECATABI“Regeneration of cardiac tissue assisted by bioactive implants”. INNOVALIS Aquitaine, membre du réseau Entreprise Europe, a conseillé cette PME lors du montage de ce projet.
Le projet, financé à hauteur de 2,93 millions € au titre du programme Nanosciences, nanotechnologies, Matériaux et nouvelles technologies de Production (NMP) du 7e PCRD, a démarré le 1er janvier 2010 pour une durée de 3 ans.

L’objectif est de développer un patch de traitement des lésions post-infarctus, constitué d’une trame et d’un contenant support de cellules éduquées pour devenir des cellules myocardiques. La mise en place de ce traitement cellulaire des zones infarcies pourra prévenir les conséquences en termes d’insuffisance cardiaque qui suivent un infarctus.
Aujourd’hui près de 30 millions de personnes souffrent d’un problème cardiaque en Europe, et l’incidence est croissante. Le coût socio-économique (arrêts de travail, séjours hospitaliers de plus en plus chers, etc.) des problèmes cardiaques est ainsi un enjeu très important pour l’Union européenne qui en fait une de ses priorités de recherche.

CREASPINE est responsable de 2 workpackages du projet  RECATABI.

La participation à ce projet européen apporte plusieurs avantages à l’entreprise, notamment :

  • Une visibilité et une reconnaissance

Participer à un projet sélectionné par la Commission européenne au titre du 7ème PCRD est un label de qualité. C’est une référence sur laquelle l’entreprise pourra communiquer et être reconnue.
En terme de positionnement, c’est également pour CREASPINE un moyen de se démarquer de ses concurrents. Vis-à-vis de ses partenaires industriels, la PME pourra mettre en avant sa capacité à travailler sur des projets de recherche ambitieux de type « académique-appliquée ».

  • Une diversification

Le projet RECATABI offre l’opportunité à CREASPINE de développer son activité sur un autre domaine que le rachis. Les industries orthopédique et cardio-vasculaire fonctionnent d’ailleurs de façon similaire, les deux ayant notamment beaucoup recours aux implants.
De plus, comme l’orthopédie, la chirurgie cardio-vasculaire s’oriente de plus en plus vers la biochirurgie. CREASPINE y voit de nouveaux débouchés pour l’avenir.

Contact : Philippe JENNY : philippe.jenny@creaspine.com