Témoignages d’entreprises

Projet EU BIOCLAY : conception d'un nouveau matériau de construction


Agnès Smith, enseignant chercheur au laboratoire GEMH (Groupe d’Etudes des Matériaux Hétérogènes) vient de déposer le 20 mars dernier, un dossier en réponse à l’appel à projets «Materials for building envelope » du programme Horizon 2020 lancé par la Commission européenne.

 


Agnès Smith, enseignant chercheur au laboratoire GEMH (Groupe d’Etudes des Matériaux Hétérogènes) vient de déposer le 20 mars dernier, un dossier en réponse à l’appel à projets «Materials for building envelope » du programme Horizon 2020 lancé par la Commission européenne.

Le réseau vous a-t-il aidé dans vos démarches ?

Grâce au réseau Entreprise Europe Sud-Ouest et à l’Université de Limoges, j’ai été soutenue dans chacune des phases de la constitution de mon consortium et dans la rédaction du dossier de candidature. Cet accompagnement me paraissait d’autant plus indispensable qu’il s’agissait de ma première expérience de coordination d’un projet européen. Les acteurs limousins se sont mobilisés pour identifier et mettre en œuvre les compétences nécessaires à l’élaboration de mon projet. Par ailleurs, j’ai pu rencontrer un Project Officer de la Commission européenne, ce qui s’est avéré utile pour valider l’éligibilité de mon projet et sa cohérence avec leur  attentes. Enfin, grâce au dispositif Eliare de la Région Limousin, un cabinet de consultants a été mis à ma disposition, pour optimiser la rédaction de la proposition et maximiser mes chances de réussite.

Pouvez-vous nous décrire l’objet de votre projet ?

L’objectif du projet EU-BIOCLAY est de proposer un nouveau matériau de construction (briques) réalisé à partir d’argiles et de polymères naturels.

Quelle est votre ambition au niveau européen ?

Si le projet est retenu pour un financement européen, il permettra la mise sur le marché de nouveaux matériaux de construction dans une logique de développement durable, et renforcera l’excellence scientifique de tous les acteurs de la céramique en région Limousin (Université, laboratoires, entreprises). Cela permettra également de renforcer la position du Limousin comme acteur majeur de la création de valeur ajoutée dans le domaine de la céramique. Ce projet ouvrira également des pistes de valorisation de produits issus de la biomasse ou du bois.

Contact : Agnès Smith – GEMH - agnes.smith@unilim.fr