Témoignages d’entreprises

La convention d'affaires, un vrai outil pour le business d'une entreprise


Pour Alexandre Delalleau, cofondateur et directeur général de Pixience, société toulousaine spécialisée dans le développement de matériel médical pour la dermatologie, les conventions d’affaires représentent bien de véritables leviers de croissance.


Pour Alexandre Delalleau, cofondateur et directeur général de Pixience, société toulousaine spécialisée dans le développement de matériel médical pour la dermatologie, les conventions d’affaires représentent bien de véritables leviers de croissance.

La convention d’affaires e-health connection, organisée par le réseau Entreprise Europe, se déroule pendant l’Université d’Eté de la e-santé de Castres-Mazamet Technopole. Cet événement réunit chaque année à Castres, plusieurs centaines de professionnels de la e-santé provenant d’une dizaine de pays. Le dirigeant de Pixience a participé à deux reprises à la e-health connection. Il y voit « un bon moyen de développer du business, de trouver des partenaires sur certains projets, notamment de télé-dermatologie, et de rencontrer des entreprises de la région mais aussi de l’étranger ».

Autres atouts : le gain de visibilité et la facilité à accéder à certains grands groupes relativement inaccessibles en temps normal.

A raison de cinq à six rendez-vous par convention, Pixience a déjà noué plusieurs contacts fructueux.
« Nous gardons aussi certains d’entre eux en tête pour d’éventuels partenariats à plus long terme », précise le dirigeant.

Forte de son succès, la convention d’affaires e-health connection sera reconduite en 2016, du 5 au 7 juillet, à l’occasion de l’Université d’été de la e-santé qui fêtera ses 10 ans.

Contact : M. Alexandre Delalleau, www.pixience.com     

Le réseau Entreprise Europe Sud-Ouest organise  chaque année une dizaine de conventions d’affaires, évènements permettant aux entreprises de rencontrer de futurs partenaires étrangers, grâce à un planning de rendez-vous individuels établi à l’avance. 

Propos recueillis en collaboration avec la Gazette du Midi.